Accueil     A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Mineur (mode)

Le mode mineur harmonique

Un des deux modes de la musique moderne (l'autre étant le mode majeur), il se caractérise par la position des demi-tons entre le 2e et le 3e et entre le 5e et le 6e degrés. Par rapport au mode majeur, la tierce et la sixte deviennent mineures. La gamme de La mineur harmonique, relative de Do majeur sera composée des notes suivantes : la, si, do, ré, mi, fa, sol #, (la). Le ton mineur (harmonique ou mélodique) relatif au ton majeur se situe à un ton et demi en dessous (exemple : le ton relatif de do est la).

Le mode mineur mélodique

C'est une forme particulière du mode mineur classique, à laquelle on a recours pour des raisons mélodiques, ce qui explique son nom. On remarque entre le VIe et le VIIe degré du mineur harmonique une seconde augmentée (pour la gamme de la mineur harmonique : fa, sol#), intervalle inattendu, et difficile d'intonation. Afin d'éviter de faire entendre cet intervalle surprenant, on procède aux corrections suivantes : en montant la gamme, c'est-à-dire en allant vers la tonique supérieure, on affecte une altération ascendante au VIe degré (pour la gamme de la mineur mélodique, la note fa devient fa#), c'est la forme ascendante du mode mineur mélodique.

En descendant, on renonce à la sensible (sol #, devient sol pour la gamme de la mélodique). Le mode mineur redevient alors la copie conforme du mode de la, calqué sur l'échelle diatonique, soit en descendant : la, sol, fa, mi, ré, do, si, (la). Ce double aménagement permet d'éviter l'intervalle mélodique de seconde augmentée tout en conservant à ce mode son caractère tonal. Le VIe degré élevé (mineur mélodique ascendant) et la sous-tonique (mineur mélodique descendant) doivent être analysés comme des degrés secondaires, le plus souvent, des notes de passage, sans incidence sur l'harmonie.

Par ailleurs, la sensible ainsi que le VIe degré élevé sont ordinairement des notes accidentelles, parce qu'étrangères à la constitution de l'échelle diatonique. Il convient de considérer le mineur mélodique et le mineur harmonique comme « deux formes complémentaires », l'une, horizontale, l'autre, verticale du mode mineur appartenant au système tonal.

Contact  - Participer  - Newsletter
Copyright © 2013-2017 - www.musicmot.com
Site en partenariat avec
pianoweb.fr et cadenceinfo.com