Accueil     A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Musique instrumentale

Elle remonte aux débuts de la musique. Tout chant est accompagné d'objets sonores, ne seraient-ce que des battements de mains ou le tournoiement d'une crécelle. On affirme que la musique pure émerge sur les lurs nordiques comme dans les chorus de trompettes des Juifs, dans les chants funèbres des Égyptiens ou sur les chalumeaux de la Grèce antique.

La musique instrumentale ne bénéficie d'aucun encouragement de la part de l'église durant le Moyen-Age, mais se développe sous forme de musique de danse, de chasse, ou d'indicatif musical héraldique dans les villes. Ces débuts conduisent à la musique instrumentale autonome, avec une multitude de formes qui à vrai dire sont considérées comme sommet de la musique aux 17e et 19e siècles, du quatuor à la symphonie. Plus d'un chercheur pense que toute musique vocale a été accompagnée par des instruments. Parmi les musiques vocale et instrumentale se trouvent la cantate, l'oratorio, la messe, l'opéra, le lied, etc.

Les musiques vocale et instrumentale illustrent les deux possibilités de la musique occidentale. La musique vocale est liée aux données physiologiques des configurations de voix. La musique instrumentale peut se créer un nouvel espace grâce aux découvertes techniques qui la concernent, aux extensions vers l'aigu ou le grave, d'après la vitesse d'exécution de la suite de notes, etc. et ne doit reculer devant aucune innovation, tandis que la musique vocale est liée à une progression.

Les deux genres ont tenté de s'interpénétrer, se sont disputé la suprématie et ont grandi au contact l'un de l'autre. A l'époque de la polyphonie vocale, la compréhension des paroles est sacrifiée au profit du débit entremêlé des voix, ce qui constitue une dérogation à l'esprit instrumental. L'église élève une protestation contre ce procédé. La monodie ultérieure à 1600 est un retour à l'art du chant.

Après le fleurissement de la musique instrumentale vers 1800, les romantiques s'appuient sur l'esprit vocal de l'homophonie, tandis que la Musique Nouvelle d'après 1910 se conçoit souvent en termes d'instrument. La musique des jeunes vise au renouveau de la musique vocale. La vieille querelle se répète lorsque L. Dallapiccola tente de se soustraire aux dangers de la torpeur instrumentale par un retour à la vocalité italienne.

Contact  - Participer  - Newsletter
Copyright © 2013-2017 - www.musicmot.com
Site en partenariat avec
pianoweb.fr et cadenceinfo.com