Accueil     A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Opérette

Version "légère" de l'opéra, l'opérette alterne comme lui les parties chantées, parlées et dansées mais sur un ton plus léger, voire comique. L'opérette doit illustrer une vision positive de la vie avec une fin heureuse. Elle rencontre un vif succès surtout au cours du 19e siècle dans le milieu bourgeois français. Jacques Offenbach peut être considéré comme le compositeur le plus célèbre en France (La belle Hélène, Orphée, La vie parisienne). D'autres compositeurs français lui succèdent : Edmond Audran (La poupée), André Messager (Monsieur Beaucaire), Robert Planquette (Les cloches de Corneville), Emmanuel Chabrier (Une éducation manquée), Vincent Scotto (Un de la canebière) avant de s'exporter dans les pays d'Europe de l'Est comme avec Richard Strauss (fils) qui signe de nombreuses opérettes viennoise (La chauve-souris, Le baron tzigane). En Autriche, elle suscite un vif intérêt auprès des compositeurs Franz Lehar (La veuve joyeuse) et Ralph Benatzky (L'auberge du cheval blanc). Sous sa forme espagnole, elle porte le nom de zarzuela, dont le plus célèbre compositeur est Emilio Arrieta (La dama del Rey).

Le plus souvent, l'opérette met en scène des personnages du peuple, des héros de pacotille (genre "Don Quichotte"), rarement des personnages illustres. Là où l'opéra exige souvent d'excellentes capacités vocales, les airs d'opérette peuvent se contenter d'un chanteur moyen, voire occasionnel (Bourvil), même si quelques chanteurs(euses) d'opéra ne dédaignent pas le style (Placido Domingo, Ruggero Raimondi, Julia Migenes-Johnson, Jessye Norman, Elisabeth Schwarzkopf).

Contact  - Participer  - Newsletter
Copyright © 2013-2017 - www.musicmot.com
Site en partenariat avec
pianoweb.fr et cadenceinfo.com