Accueil     A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Pédalier Piano

Il est généralement composé de 2 ou 3 pédales, éventuellement quatre.

1 - La pédale forte

La pédale est située à droite du pédalier. Elle prolonge le son en empêchant les étouffoirs de s'appuyer sur les cordes une fois les touches relâchées. Sur certains pianos droits, la pédale centrale est une pédale forte qui ne fonctionne que pour les notes graves (du Mi2 jusqu'au premier La).

2 - La pédale douce (ou una corda)

La pédale est située à gauche du pédalier. Elle a pour but d'abaisser le volume sonore émis par le piano. Sur un piano à queue, la pédale douce déplace le clavier et les marteaux de manière à ce qu'il n'y ait plus que deux des trois cordes d'une note qui soient frappées ou sur certains dispositifs que les trois cordes soient frappées avec la partie moins tassée des marteaux. Le timbre et l'énergie sonore et vibratoire sont différents du fait que 2 cordes sur trois sont utilisées.

Sur un piano droit, cette pédale rapproche les marteaux des cordes, ce qui diminue la distance vers les cordes et donc la vitesse de frappe. Elle allège le toucher et le volume sonore. Certains modèles de piano (Stuart and Sons) proposent les deux différents mécanismes de pédale douce. Il y a donc quatre pédales en tout, dont deux pédales douces.

3 - La pédale sourdine

Sur les pianos droits modernes la pédale du milieu est une sourdine, appelée parfois "sourdine d'appartement" (pour ne pas déranger l'entourage). Elle est maintenue enfoncée de façon constante, grâce à une encoche située en bout de course. Elle sert à réduire le volume sonore grâce à un feutre s'intercalant entre les marteaux et les cordes. Sur certains pianos droits, souvent anciens, la sourdine est activée par une poignée située à droite sous le clavier.

4 - La pédale sostenuto

Sur certains pianos à queue, la pédale du milieu est une pédale de soutien (ou tonale) qui permet de maintenir le son des notes déjà appuyées au moment où cette pédale est enfoncée. A la différence de la pédale forte, elle n'agit pas sur toutes les notes qui sont jouées tant qu'elle est enfoncée. Elle est en quelque sorte sélective, ce qui la rend pratique pour maintenir la sonorité des accords.

5 - La pédale harmonique

Sur certains pianos à queue, c'est la quatrième pédale. Elle présente un double effet. Lorsqu'elle est enfoncée à moitié, les étouffoirs se soulèvent et seuls ceux des notes jouées retombent au relâchement des touches; c'est l'inverse de la pédale tonale (sostenuto). Lorsqu'elle est enfoncée complètement (en résonance), elle se comporte comme une pédale forte ordinaire. Cette configuration permet, d'insérer au milieu d'une séquence de résonance une gamme articulée par les étouffoirs (sans résonance).

Contact  - Participer  - Newsletter
Copyright © 2013-2017 - www.musicmot.com
Site en partenariat avec
pianoweb.fr et cadenceinfo.com