Accueil     A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Le quadrille français et antillais

Quadrille Français

Danse de bal directement issue de la contredanse française du 18e siècle. Elle est constituée au début du 19e siècle de cinq figures : le pantalon, l'été, la poule, la pastourelle (ou trénis, en alternance) et la galopade (finale). Le quadrille français se dansait avec quatre couples formant un carré ou par deux couples se faisant face. Présent pendant plus d'un siècle, le quadrille français évolua très sensiblement au cours de son histoire pour devenir au milieu du 19e siècle une marche nonchalante sans tempo précis.

De nombreux quadrilles ont puisé leur inspiration dans les musiques d'opéra et les ballets à la mode : Guillaume Tell, Don Carlos, La Belle Hélène ou Coppélia, Faust et Carmen. Cependant, des compositeurs au cours du 18e et 19e siècle ont écrit des quadrilles originaux. Outre Mozart, citons Louis-Julien Clarchies (1769-1814), Hubert Ciollinet, Henry Lemoine (1786-1854), Louis-Antoine Julien (1818-1860), Philippe Musard (1792-1859), Isaac Strauss et Olivier Métra (1830-1889).

Quadrille Français (Le quadrille des lanciers)

A partir du Second Empire apparaît le quadrille des lanciers formé de cinq figures (tiroirs, lignes, saluts, visites, lanciers). Il sera dansé régulièrement jusqu'à la Seconde Guerre mondiale. D'autres quadrilles apparaissent à la même époque : le quadrille du prince impérial, le quadrille des variétés parisiennes, le quadrille des dames, le quadrille russe. A la fin du 19e siècle, le quadrille américain remplace le quadrille français, alors qu'en même temps les bals publics voient naître une version débridée sous le nom de cancan. Cette transformation radicale du quadrille fera les beaux jours des bals publics parisiens.

Quadrille Antillais

Danse du 17e siècle d'origine européenne avec des influences africaine, le quadrille utilise comme instrument : le violon, la guitare, l'accordéon et des percussions dont le cha-cha (hochet), le criac (racleur), quelques cloches et le tambour de basse (tambour sur cadre). A partir du 19e siècle, le saxophone remplace parfois le violon ou dialogue avec lui. Violon et saxophone tiennent toujours un rôle strictement mélodique.

Conservant les caractéristiques du quadrille européen (harmonies, rythmes binaires, absence de modulation), le quadrille antillais subit l'aspect syncopé des rythmes africains. Variations et improvisations sont présentes et côtoient plusieurs figures rythmiques de base (valse, pastourelle, béguine, etc.).

Contact  - Participer  - Newsletter
Copyright © 2013-2017 - www.musicmot.com
Site en partenariat avec
pianoweb.fr et cadenceinfo.com