Accueil     A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Sautereau (de clavecin)

Elément du mécanisme des clavecins destiné à pincer chaque corde. Ce mécanisme identifie tous les instruments utilisant ce système qui forment la famille des instrument à cordes pincées comme l'épinette, le clavecin ou l'ottavino. Le mécanisme de ces instruments comprend le clavier à balancier, les sautereaux et le chapiteau.

Le sautereau est une vergette, sorte de règle de bois guidée verticalement par les registres. Elle monte par l'action du clavier et redescend sous l'effet de son propre poids. Dans sa partie haute (la tête), elle est entaillée pour recevoir une languette pivotante armée d'un plectre en plume, nommé bec, ainsi qu'un étouffoir (en cachemire). Dans le bas de l'entaille, la languette est biseautée pour ne basculer que d'un côté ; elle est remise en position par un ressort en soie de sanglier. Chaque sautereau a son adresse et son numéro. Ils ne peuvent être intervertis sans nuire au réglage effectué sur chacun d'entre eux.

Fonctionnement

A la montée, le bec "pince" la corde, à la descente, la languette pivote en évitant au bec de pincer une seconde fois. De ce fait le bec s'efface et ne peut rester posé sur la corde ; le ressort ramène la languette et son bec se place alors sous la corde. Le sautereau, pendu à la corde par l'étouffoir, est prêt à servir de nouveau. Son pied est alors tout près du clavier (environ 1 mm).

Fabrication

La taille du bec est tout un art, ainsi que les divers réglages, assez complexes. Il est de tradition de dater et signer le premier sautereau du jeu principal. Le corps du sautereau est souvent en poirier ou en hêtre dans les clavecins historiques. Dans les petits instruments, afin d'atteindre le poids idéal (5 grammes), ils peuvent être lestés. La languette est en houx et le bec en plume (corbeau), en peau de buffle (cuir assoupli).

Dans les instruments manufacturés, le sautereau peut être en matière plastique et le bec en polyoxyméthylène ou en fibre de carbone. Une vis permet de régler l'engagement du bec sous la corde en tête du sautereau. Parfois une seconde est vissée dans le pied du sautereau ; cette vis modifie à la fois la garde, l'échappement, et l'enfoncement.

Contact  - Participer  - Newsletter
Copyright © 2013-2017 - www.musicmot.com
Site en partenariat avec
pianoweb.fr et cadenceinfo.com