Accueil     A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Séquenceur

En musique électronique, un séquenceur est un appareil de reproduction automatique. Contrairement à un magnétophone qui enregistre le son produit par une source analogique, un séquenceur enregistre numériquement des données telles que l'identification de la touche qui a été pressée, la force avec laquelle elle l'a été et sa durée. Utiliser un séquenceur vous permet d'écouter les résultats en cours de création.

A ses débuts, dans le courant des années 70, un séquenceur pouvait offrir qu'un nombre très limité de "pas", parfois une vingtaine tout au plus. Le séquenceur avait alors pour fonction de restituer un mouvement mélodique cyclique servant de support à une improvisation. Il pouvait suffire pour réaliser une boucle de basse ou un "gimmick" répétitif, par exemple... généralement monophonique (les synthétiseurs l'étant d'ailleurs eux aussi !). Le petit séquenceur analogique était synchronisable par une tension de déclenchement (Trigger) provenant d'une autre source, comme une boîte à rythmes.

Les grands utilisateurs de synthés des années 70/80 (Vangelis, Jarre...) feront déjà un usage intensif de ces petites boucles. Korg et Roland entre autres proposeront ainsi des systèmes relativement abordables, mais frisant déjà " l'usine à gaz ". Sur les synthétiseurs, il faudra attendre les séquenceurs gérés par microprocesseur de Korg, Roland, Yamaha et Alesis au début des années 80 pour enfin découvrir des machines (relativement) pratiques d'emploi et dotées de capacités de stockage enfin représentatives, bien qu'encore éloigné de nos modèles de logiciels actuels.

Dans les années 80, conjointement aux synthés, l'arrivée de la micro-informatique (notamment avec Atari) va bouleverser les possibilités et la facilité de programmation. Tous les musiciens pouvaient alors produire des "songs" d'une grande complexité et contenant plusieurs dizaines de milliers de pas. La révolution numérique était en marche.

Aujourd'hui, l'énorme avantage du séquenceur est de reculer encore plus les limites d'interprétation (vitesse, hauteur, pistes, etc.). Les instructions d'un séquenceur suivent généralement la norme MIDI mais en intégrant aussi l'audio. Les séquenceurs sont parfois dotés de disques durs, et de port de connexion de cartes mémoires destinés à sauvegarder durablement les séquences mémorisées. Ils sont également capables d'interagir avec des produits logiciels, au travers de leur interface MIDI. Enfin, tout comme les produits matériels, les séquenceurs logiciels MIDI sont capables de piloter et d'être pilotés par d'autres produits répondant à cette norme (clavier maître, boîte à rythmes, etc.).

D'abord matériels, les séquenceurs sont de plus en plus souvent logiciels. On parle alors de MAO (musique assistée par ordinateur). Ces produits intègrent le plus souvent des échantillonneurs capables de jouer des fichiers son (wav, mp3...) en plus des instruments émulés par la banque de sons MIDI disponible sur l'ordinateur. Ceci est identique à ce que produirai un séquenceur de type matériel couplé à un échantillonneur.

Voici quelques logiciels intégrant un séquenceur :Cubase (séquenceur, échantillonneur, processeur d'effets, contrôleur MIDI, éditeur de partitions), Protools (séquenceur, échantillonneur, processeur d'effets hauts de gamme, contrôleur MIDI), Soundtrack Pro (expandeur, échantillonneur, processeur d'effet, séquenceur), Acid (séquenceur, échantillonneur, processeur d'effets, contrôleur MIDI).

Contact  - Participer  - Newsletter
Copyright © 2013-2017 - www.musicmot.com
Site en partenariat avec
pianoweb.fr et cadenceinfo.com