Accueil     A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Thérémine

C'est un des plus anciens instruments de musique électronique, inventé en 1919 par le russe Lev Sergeïevitch Termen (plus connu sous le nom de Léon Theremin). Le thérémine (appellé également theremin et thereminvox) est composé d'un boîtier électronique équipé de deux antennes, il a la particularité de produire de la musique sans aucun contact physique de l'instrumentiste. Dans sa version la plus répandue, on contrôle la hauteur de la note de la main droite, en faisant varier sa distance par rapport à l'antenne verticale. L'antenne horizontale, en forme de boucle, est utilisée pour faire varier le volume selon sa distance par rapport à la main gauche. Le signal audio est généré par un oscillateur à tube.

Deux signaux de fréquences élevées, l'un fixe et l'autre variable se combinent pour former un battement et fournir un signal audible, entre 20 et 2000 Hz. L'effet de capacitance apporté par le corps de l’instrumentiste, à proximité des antennes, affecte la fréquence produite, tout comme une personne se déplaçant dans une pièce peut altérer la qualité d'une réception de radio ou de télévision. Cette caractéristique est mise à profit dans le thérémine et la combinaison des deux mains, l'une contrôlant le volume et l'autre la hauteur de la note, permet d'obtenir des effets sonores insolites. Le thérémine est un instrument monophonique. Son timbre, que l'on ne peut modifier, s'apparente de loin à celui de la voix humaine ou à celui de la scie musicale.

Son inventeur en fit, en 1928, une première démonstration au Metropolitan Opera de New York. Sans clavier, le Thérémine offrait des possibilités mélodiques très novatrices. Le principal attrait pour l'instrument reposent évidemment sur l'aspect visuel que suscite son jeu, sur la "non-linéarité" (par rapport à un instrument à clavier) des hauteurs de notes perçues et, bien entendu, sur son aptitude à être exploité par des non-musiciens.

Une des principales "vedettes" du Theremin fut la violoncelliste américaine Clara Rockmore, qui lui conféra une popularité assez exceptionnelle. Là où la petite histoire rejoint la grande, c'est que l'un des vendeurs de l'instrument à l'époque fut un certain Robert Moog, inventeur des mythiques synthétiseurs.



Thérémine (démo)



Contact  - Participer  - Newsletter
Copyright © 2013-2017 - www.musicmot.com
Site en partenariat avec
pianoweb.fr et cadenceinfo.com