Accueil     A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Accordéon

Instrument à vent et à clavier (inventé à Vienne en 1829 par Damien). Il se compose d’un soufflet muni sur l’une de ses faces d’un clavier de soupapes qui partage en même temps avec l’autre face, le mouvement de compression et d’extension du soufflet. Chaque fois qu'un déplacement d'air passe à travers la soupape, une petite lame métallique vibre et émet un son (comme une anche libre).

Il existe plusieurs sortes d'accordéon et on en trouve dans différents pays et régions sous divers noms : l'accordéon diatonique, l'accordéon chromatique, le bandonéon, le concertina, l'akkordeone, l'accordéon à boutons, l'accordéon à clavier (ou à touches).

De nos jours, de nombreux système d'interfaçage MIDI ont été créés entre accordéon et claviers. Il y a de nombreux standards d'accordéon, depuis le systrème "à basses composées" (les accords main gauche sont tout faits - système équivalent au "one note finger" présent sur certains claviers électroniques), les "basses chrompatiques", permettant à l'instrumentiste de construire cette fois les accords, et l'harmonéon, dit accordéon de concert.

Tout les accordéons disposent de différents registres, comme sur les orgues, s'adaptant aisni à différents répertoires ; le plus connu étant bien évidemment le "style musette".

Fabrication de l'accordéon

1 - ACCORDEON A BOUTONS

La compression des soufflets de l'accordéon à boutons projette l'air sur une série d'anches qui se mettent à vibrer dans l'instrument. De chaque côté se trouve un clavier de boutons, le clavier de droite pour la mélodie, celui de gauche pour les accords. Il s'agit d'un instrument portable dont le son brillant accompagne parfaitement chants et danses.

Accordéon à boutons
Accordéon à boutons

Le clavier aigu (celui de droite) comprend cinq rangées de boutons décalés en hauteur pour ne pas risquer de se tromper de bouton en jouant. Chaque bouton peut jouer deux notes : une quand les soufflets sont comprimés et l'autre quand ils sont étirés. Sa tessiture atteint six octaves et demie en fonction des combinaisons de registre. Les anches sont en acier, les soufflets en carton et le cadre en bois. L'accordéon est une évolution du grand harmonium. Cyrillus Demian réalisa le premier instrument à Vienne (Autriche) en 1829.


2 - ACCORDEON A TOUCHES

L'accordéon à touches est un instrument portable à soufflets. Celui-ci est très utilisé dans la musique traditionnelle et populaire. On l'entend dans les cafés et les salles de concert du monde entier. Il apparaît parfois dans les orchestres en tant qu'instrument accompagnateur.

Accordéon à touches
Accordéon à touches

L'instrument est constitué de registres aigus et bas (ils permettent de modifier le timbre de l'instrument), d'un clavier piano pour la main droite (3 octaves et demie), d'un clavier à boutons pour la main gauche, d'une grille, d'un tirant d'accouplement (permet d'utiliser en même temps l'ensemble des jeux d'anches). La tessiture peut atteindre plus de 6 octaves en utilisant les boutons de registre. Son origine est la même que pour l'accordéon à boutons.

3 - ACCORDEON DIATONIQUE

Petit accordéon dont le système d'anches mélodiques donne une note différente en poussant et en tirant. Il ne peut pas faire toutes les notes contrairement à l'accordéon chromatique (voir 'diatonique').

Accordéon diatonique
Accordéon diatonique
Contact  - Participer  - Newsletter
Copyright © 2013-2017 - www.musicmot.com
Site en partenariat avec
pianoweb.fr et cadenceinfo.com