Accueil     A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Atonal/Atonalité (musique atonale)

L'atonalité est le contraire de la tonalité. Cependant, elle est définie par le choix d'un mode et d'une tonique ; lorsque l'on évoque une mélodie en Fa majeur par exemple, on annonce avoir choisi le mode Majeur, ayant comme tonique le Fa pour construire le morceau.

La tonalité du morceau définit, selon les règles de l'harmonie, le choix, forcément plus ou moins restreint, des accords que nous utiliserons dans le morceau. L'atonalité refuse cette restriction ainsi que la hiérarchie harmonique qu'elle impose.

Anton Webern, Arnold Schön berg seront parmi les premiers à exploiter les nouvelles possibilités offertes par ce procédé d'écriture, au début du 20e siècle. De l'utilisation de l'atonalité, il en résulte des mélodies aux apparences souvent décousues qui se prêtent assez mal à une musique dite "populaire", ce qui a rapidement cantonné son utilisation dans la musique contemporaine et quelquefois dans la musique de cinéma. Toutefois, on remarque que dans la musique jazz, quand sont utilisées des superpositions d'accords complexes (supérieur à la neuvième) pour réaliser des mélodies polytonales, le résultat aboutit à une ambiance sonore assez proche de l'atonalité.

1 - Morceau musical dans lesquelles la multiplicité des modulation et la superposition de tonalités différentes, détruit toute identité du mode et du ton.

2 - Qui échappe au système tonal. Les douze sons de la gamme chromatique sont considérés comme strictement égaux, non hiérarchisés. Si une mélodie atonale est accompagnée par des accords, ce sont nécessairement des harmonies neutres.

Contact  - Participer  - Newsletter
Copyright © 2013-2017 - www.musicmot.com
Site en partenariat avec
pianoweb.fr et cadenceinfo.com