Accueil     A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

le Cor (cor à main, cor d'harmonie, cor anglais...)

Le cor à main

Version améliorée du cor de chasse, le cor naturel produisant un nombre restreint de notes. Les cornistes ont cherché des moyens pour pallier cette limite. En introduisant la main dans le pavillon, ils peuvent atteindre d'autres notes ou harmoniques. Des corps de rechange de toutes tailles permettent au cor de jouer dans d'autres tons. En changeant les corps de rechange, on modifie sa longueur et par conséquent sa tessiture qui peut alors atteindre quatre octaves.

cor à main
Cor à main

Le cor d'harmonie (ou cor double)

Il est une évolution du cor de chasse auquel on a rajouté des corps de rechange au 18e siècle et des pistons au 19e siècle. Il est de forme circulaire, au large pavillon, que l'instrumentiste tient sur le côté. Un son riche et velouté le prédestine aux orchestres et aux fanfares. Maintenant utilisé pour toutes sortes de musique, le cor d'harmonie fut introduit dans les orchestres par paires pour rappeler le cor de chasse.

cor d'harmonie
Cor d'harmonie

Les instrumentistes choisissent l'embouchure en fonction de la forme de leurs lèvres. L'embouchure doit être évasée et profonde pour les sections d'accompagnement, courte et étroite pour le premier cor qui utilise généralement des notes plus aiguës. L'instrument comporte trois palettes. Chaque palette actionne un dispositif qui déclenche un piston rotatif. Cela fait entrer l'air dans une longueur supplémentaire de tuyau et change la hauteur de la note.

Cor d'harmonie (effet sonore)

Le cor d'harmonie possède également un quatrième piston, raccourcissant d'un tiers le trajet de l'air et faisant passer la note de fa à si bémol pour atteindre les notes les plus aiguës. Comme pour le cor à main, le corniste joue avec la main droite placée à l'intérieur du pavillon pour modifier la couleur du son et son intensité. Sa tessiture est d'environ trois octaves et demie.

Cor d'harmonie dans un orchestre symphonique

Cor Anglais

Instrument à vent de la famille des bois et à anche double. Le Cor Anglais est un hautbois accordé en fa (quinte inférieure). Il est doté d'une anche reliée au corps du haut par un tube conique et courbe appelé "bocal". Le pavillon est en forme de poire (piriforme), mais à l'origine celui-ci était conique avant de trouver la forme que l'on connaît aujourd'hui.

Auparavent, le cor anglais était nommé "hautbois de chasse ou oboe da caccia". Malgré son nom actuel, il n'a rien de commun avec le cor. C'est un hautbois grave, exactement semblable à celui-ci, plus long (un mètre au lieu de soixante centimètres). Sa sonorité est douce, nostalgique, un peu voilèe et très expressive.

cor anglais

De nombreux compositeurs classiques ont utilisé le cor anglais, souvent en solo dans la musique orchestrale: Haydn (divertimentos), Berlioz (La symphonie fantastique<), Verdi (Otello), Wagner (Tristan et Isolde), Rodrigo (Concerto d'Aranjuez).

Cor de basset

Le cor de basset n'a rien d'un cor et fait partie de la famille des clarinettes. Plus grand que la clarinette, il joue des notes plus graves. Les compositeurs ne s'y intéressent plus, mais il fut très populaire de la fin du 18e au début du 19e siècle. C'était l'un des instruments préférés de Mozart.

cor de basset
Cor de basset

Les premiers modèles étaient coudés, mais le tuyau s'est équipé à partir de 1780 d'une articulation. L'instrument se compose d'un bec simple, d'un tuyau principal, d'un coude pour permettre une position de jeu plus confortable, d'un jeu de clés, d'un boîtier, c'est le tuyau principal et d'un pavillon en métal légèrement aplati. Sa tessiture est de trois octaves. Son origine remonte aux alentours de 1765 et il a été inventé par les facteurs d'instruments bavarois Mayrhofer.

Cor des Alpes

Cet instrument est constitué d'une très longue trompe. Utilisé dans les régions montagneuses (la Suisse en particulier), le cor des Alpes est fabriqué dans le bois de jeunes sapins, tilleuls ou peupliers, qui sont fendus puis évidés. Les deux moitiés sont assemblées avec des lanières d'écorce, de jonc ou de boyau. L'instrument servait autrefois à communiquer à distance, entre les vachers, pour signaler leur présence d'un pâturage à un autre. Il est utilisé aujourd'hui dans les fêtes pastorales des cantons Suisse.

cor des Alpes
Cor des Alpes
Contact  - Participer  - Newsletter
Copyright © 2013-2017 - www.musicmot.com
Site en partenariat avec
pianoweb.fr et cadenceinfo.com