Accueil     A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Acid jazz (ou club jazz)

Également appelé groove jazz, l'acid jazz est un style musical qui combine des influences de jazz (style Grant Green ou Lou Donaldson) avec des éléments issus de la soul-music, du funky, du disco et du hip-hop.

L'acid jazz se rapproche plus du jazz plus que de la 'danse music'. Souvent associé à tord aux musique funk ou hip-hop par sa capacité à maintenir un groove dansant sur des compositions longues et souvent répétitives, l'acid jazz déclinera peu à peu pour être finalement catégorisés à travers de nouvelles étiquettes : jazz-funk ou neo soul.

HISTOIRE DE L'ACID JAZZ

L'acid jazz prend son essor dans les années 1980 et 1990, d'abord à Londres, puis rapidement dans le monde entier : États-Unis, Japon, Europe e Brésil.

L'acid jazz est lancé sur la scène de quelques clubs londoniens au milieu des années 1980, par des DJs du mouvement rare groove. Leur centre intérêt : le jazz fusion, le jazz-funk et le soul jazz des années 1950 et 1960 à travers des chansons provenant pour la plupart du catalogue de jazz Blue Note.

En 1988, le DJ Gilles Peterson et le producteur Eddie Piller lancent le label 'Acid Jazz Records'. Une compilation est publiée (Totally Wired), composée essentiellement de chansons 'funky' des années 1970. Deux ans plus tard, le DJ crée son propre label 'Talkin' Loud' chez Phonogram Records et signe divers groupes comme Galliano, Urban Species et Young Disciples, tandis qu'au même moment un autre label britannique, 'Fourth And Broadway Records', édite une série de compilations sous le titre de The Rebirth of Cool comprenant notamment Pharaoh Sanders, Stereo MCs, MC Solaar et Courtney Pine.

En 1991, le genre se popularise grâce en partie au succès rencontré par le groupe Brand New Heavies, puis par Incognito et Us3. Toutefois, la popularité de l'acid jazz n'aurait pas été aussi puissant sans l'artiste Jamiroquai et son album Travelling Without Moving en 1996.

Au début des années 1990, l'acid jazz se propage également aux États-Unis grâce en partie au promoteur britannique Maurice Bernstein et à son partenaire sud-africain, Jonathan Rudnick. Ensemble ils ouvrent le 'Groove Academy' au sous-sol du 'Metropolis Café' de l'Union Square. De là naîtront la société Solsonics qui s'inplantera à Los Angeles et le label 'Ubiquity Record's à San Francisco. Des groupes et artistes notables émergeront, notamment le saxophoniste Branford Marsalis, les groupes Buckshot LeFonque et Liquid Soul ou encore Digable Planets et Groove Collective.

L'acid jazz continue de se répandre à l'international. Au Japon des groupes comme Mondo Grosso, Gota Yashikila et le 'United Future Organization' font entendre leurs différences, tandis qu'en Europe de l'Est des groupes comme Skalpel tentent aussi l'aventure. Cependant, confrontée à la montée de la musique électronique de la fin des années 1990, l'Acid jazz commence à décliner pour finalement être absorbé par d'autres formes musicales qui deviendront à leur tour des genres distincts, ce qui conduira des groupes identifiés 'acid jazz' à être catégorisés sous les étiquettes jazz-funk ou neo soul, voire jazz rap.

L'ACID SWING

Issu des années 1990, l'acid swing' combine les styles des big bands des années quarante avec des sons plus rapides et plus agressifs de batterie et de guitare rock.

LE SMOOTH JAZZ

Le 'smooth jazz' provenant des années 1980 est une variante très accessible du jazz, mêlant des sonorités douces au côté très 'Jam' du jazz. Plus souvent instrumental que chanté, il utilise souvent divers synthétiseurs, accompagnés d'une mélodie par un instrument jouant en solo. Le smooth jazz est très vendeur aux États-Unis, mais aussi très controversé, parce que considéré par les amateurs de jazz comme pauvre musicalement et uniquement commercial. La majorité des musiciens considèrent cependant qu'ils jouent du jazz, malgré l'extrême diversité des musiques que l'on classe désormais sous ce nom.

À la fin des années 1980 et durant les années 1990, des tentatives de mélange de musiques électroniques, comme le drum and bass, créent un style appelé future jazz, le jazz-house ou Nu Jazz. Des artistes comme le pianiste Bugge Wesseltoft, le trompettiste Nils Petter Molvær ou le trio Wibutee construisent leur musique en s'inspirant de ces mélanges.

Contact  - Participer  - Newsletter
Copyright © 2013-2019 - www.musicmot.com
Site en partenariat avec
pianoweb.fr et cadenceinfo.com