Accueil     A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Synthétiseur

Si l'on accorde crédit aux propos tenus par Greg Ambruster dans son ouvrage "The art of electronic music", on pourrait qualifier du nom de synthétiseur l'instrument inventé par Edouard Coupleux et Joseph Givelet, dès 1929. L'Onde Martenot, né la même année, est-elle aussi un synthétiseur ? Sans doute, si l'on admet cette définition : instrument capable de générer synthétiquement des ons nouveaux ou existants.

Cependant, on parlera beaucoup plus couramment de synthétiseur à partir de 1955, avec le Mark II RCA (modèle "compact" utilisant pas moins de sept baies de rack 19", de près de deux mètres de haut) et, bien entendu, avec les premiers modulaires Moog, au milieu des années 60. Les utilsateurs des fantastiques instrument modernes savent-ils que Don Buchla, David Friend (ARP), Tom Oberheim, Dave Smith (Sequential), John Chowning et Max Mathews, pionniers de la "synthèse soustractive", ont été aussi importants dans l'évolution de la musique "moderne" que Cristofori pour le piano au début du 18e siècle et Adolphe Sax à la fin du 19e ?

Les instruments de musique électroniques munis d'un clavier ne sont pas forcément des synthétiseurs. La plupart du temps il s'agit d'appareils qui reproduisent et modifient des sons préenregistrés, mais qui sont incapables de fabriquer des sons de toutes pièces en partant de "zéro". Le synthétiseur est un instrument de musique électronique muni d'un clavier ou pas, mais permettant, par un jeu de filtres, de créer et de modifier des sons, dans une optique de recherche sonore.

Le synthétiseur d'aujourd'hui est numérique et il incorpore les échantillons sonores (sampling) comme moyen de recherche sonore. Il manipule les sons au moyen d'oscillateurs électroniques produisant des formes d'onde. Les oscillateurs sont modulés à l'aide de techniques qui ont évolué avec le temps, telles la synthèse additive, la synthèse soustractive (synthétiseur analogique), la synthèse FM, la modélisation physique ou la modulation de phase.

Synthétiseur jouant dans un groupe 'pop'

Les sons peuvent être créés soit de manière analogique à l'aide de circuits électriques ayant un comportement continu, soit de manière numérique à l'aide de circuits modélisant numériquement les formes d'ondes analogiques, ou bien encore de manière mixte en exploitant ces deux possibilités.

Un synthétiseur possède habituellement un clavier qui permet de jouer avec l'instrument. Toutefois, l'interface d'un synthétiseur n'est pas forcément un clavier, elle peut se présenter sous forme d'un ruban tactile (synthétiseur AKS) ou même être la détection de la position de la main du joueur dans l'espace.

Synthétiseur jouant dans un groupe rock

Utilisation

Le synthétiseur est le clavier idéal pour jouer dans une formation pop ou rock. La polyvalence et la richesse harmonique de ses sonorités lui permet même de jouer cavalier seul. Il peut servir d'instrument d'accompagnement ou s'exprimer à travers des solos.

Certains artistes ont largement contribué à populariser l'instrument, on peut citer Jean Michel Jarre, Vangelis, Klaus Schulze, Alan Parsons ainsi que des groupes comme Tangerine Dream, Kraftwerk ou Pink Floyd.

Les types de synthèse qui ont fait l'histoire

1 - Analogique : les plus courantes sont les synthèses analogiques soustractive et additive Elles ont connu leurs heures de gloire dans les années 1970, puis leur retour en grâce dans les années 1990 à 2000 à cause de leur usage très répandu dans les musiques actuelles et cela continue aujourd'hui grâce au logiciel informatique ; le traitement numérique simulant le comportement analogique des synthétiseurs.

Synthétiseur analogique

2 - FM : principe s'appuyant sur la modulation de fréquence, tel le DX7 de Yamaha.

Contact  - Participer  - Newsletter
Copyright © 2013-2017 - www.musicmot.com
Site en partenariat avec
pianoweb.fr et cadenceinfo.com