Accueil     A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Le Bouzouki

Instrument de musique à cordes. Il existe plusieurs modèles de bouzouki : grec, arabe (buzuk) et irlandais. De la famille du tambur, le bouzouki est très proche du modèle bulgare et du saz dont il se différencie par ses frettes fixes, une ouïe centrale et un son plus métallique. Son ancêtre le tambouras (ou pandouras) apparaît à l'époque byzantine, avant l'arrivée des Turcs dans les Balkans. Le mot "bouzouki" est utilisé par les Grecs d'Asie mineure et proviendrait selon différentes sources du turc bozuk signifiant "cassé" ou "déraciné" ou du persan bozorg, qui signifie "grand tamboura".

Le bouzouki grec

Il est considéré en Grèce comme l'instrument "national". Il symbolise souvent la musique populaire occidentale. Proche du luth par sa forme, le bouzouki grec s'en distingue par sa sonorité plus agressive et métallique. Traditionnellement soliste ou utilisé comme instrument accompagnateur, il n'est pas rare de rencontrer des orchestres composés de plusieurs bouzoukis.

Bouzouki

L'instrument est composé d'un manche long et étroit muni de 27 frettes fixes et d'une caisse de résonance dont le fond est bombé. La rosace est parfois décorée de nacre. Les cordes sont métalliques et doublées. Les chœurs graves sont accordés à l'octave et sont fréquemment utilisés comme bourdon, alors que la mélodie est jouée sur le chœur le plus aigu.

C'est à partir des années 1950 qu'apparaît un bouzouki électrifié à 4 chœurs. Pour s'adapter à l'harmonie occidentale, le bouzouki "moderne", en devenant un instrument de musique populaire, a fini par utiliser un accord similaire à celui de la guitare.

Le bouzouki irlandais

Au début des années 1960, le bouzouki est introduit dans la musique traditionnelle irlandaise. L'instrument (modifié) fait de nombreuses apparitions dans les groupes de musique celtique où il est généralement utilisé en remplacement de la guitare. Ses différentes possibilités comme l'accord en "open tuning" (accord en 'extension'), permettant un effet de bourdon à la façon de la cornemuse, sa sonorité plus cristalline faisant penser à la harpe celtique et son sustain plus important dû au doublage des cordes conviennent bien à la musique celtique.

Contrairement au bouzouki grec, le modèle irlandais possède une caisse de résonance plate et non bombée, quatre chœurs et un accord différent : sol, ré, la, ré et la, ré, la, ré ou en : sol, ré, la, mi, comme la mandoline. Récemment, des luthiers irlandais et français ont produit des instruments hybrides (une sorte de compromis entre la guitare et le bouzouki).

Contact  - Participer  - Newsletter
Copyright © 2013-2017 - www.musicmot.com
Site en partenariat avec
pianoweb.fr et cadenceinfo.com