Accueil     A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Corde (de piano, sympathique, ensemble à cordes...)

Fil en boyau, en métal ou autre substance flexible, qui, convenablement tendu sur une caisse de résonance et par l'action d'un pincement ou d'un frottement, rend un son musical de hauteur inversement proportionnelle à sa longueur et à son diamètre.

Les matières employées sont :

1 - Le boyau de mouton, (cordes aiguës du violon et du violoncelle)
2 - La corde filée : boyau entouré d'un fil de cuivre ou d'argent pour augmenter la densité (cordes graves du violon et du violoncelle).
3 - Le fil d'acier, pour les sons aigus du piano et de la harpe.
4 - Le fil d'acier entouré d'un fil de cuivre, pour les sons graves du piano et de la harpe.

La qualité de fabrication d'une corde est essentielle à la pureté du son. Elle doit être parfaitement homogène sur toute sa longueur. Le son sera plus beau quand la tension de la corde la fera approcher de son point de rupture, aussi, son degré de résistance doit-il être soigneusement éprouvé par les fabricants.

La corde de piano

Elles sont faites en acier de diamètre variable (plus mince dans l'aigu). Les cordes de grave sont dites filées dans la mesure où elles sont gainées d'un fil de cuivre destiné à les alourdir (sinon, le piano devrait être bien trop long). Chaque corde est tendue entre une cheville (qui sert à accorder) et une pointe d'accroche. La cheville est plantée dans une planche en bois nommée sommier. La tension des cordes exerce une traction de plusieurs tonnes. La longueur vibrante de la corde est comprise entre une agrafe (ou une barre du cadre) et le chevalet de table d'harmonie.

La corde présente une bien trop petite surface pour produire un son exploitable. Elle transmet donc sa vibration à la table d'harmonie par le chevalet, grâce à la position surélevée de ce dernier par rapport aux agrafes et aux pointes d'accroche. Cette position surélevée permet à la corde d'appuyer sur la table d'harmonie et de transmettre plus facilement son énergie vibratoire. Les notes les plus graves n'ont qu'une corde par note, les intermédiaires ont deux cordes, les aiguës trois, parfois quatre (deux sur les pianos anciens). Les cordes sont frappées par des marteaux, anciennement munis d'une petite tête en bois recouvert de cuir (pianoforte), actuellement munis d'une grosse tête recouverte de feutre tendu.

Les cordes sympathiques

Ce sont des cordes tendues sous la touche, inaccessibles à la pression des doigts et qui vibrent d'elles-mêmes, en raison du phénomène de la résonance sympathique, sous l'action des cordes frottées.

Ensemble à cordes

Il désigne le pupitre constitué par l'ensemble des instruments à cordes dans un orchestre symphonique ou de variété, en opposition aux autres pupitres que sont les bois, les cuivres et les percussions. L'ensemble à cordes est constitué le plus souvent des instruments suivants : violon, violon alto, violoncelle et contrebasse.

Etre dans les cordes

Etre ou ne pas être "dans les cordes", signifie en language usuel, qu'un chant est écrit dans un registre favorable ou pas aux possibilités vocales d'un chanteur. Etre au niveau technique demandé.

Les cordes vocales

Les cordes vocales est une suite de replis membraneux qui par l'action du passage de l'air au niveau de la glotte se mettent à vibrer, tout en se rapprochant et en s'écartant.

Contact  - Participer  - Newsletter
Copyright © 2013-2017 - www.musicmot.com
Site en partenariat avec
pianoweb.fr et cadenceinfo.com