Accueil     A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Gospel

Signifie « évangile » littéralement good spelle, c'est-à-dire « bonne parole », « bonne nouvelle ». Chant religieux chrétien qui prend la suite des négro spirituals. Il s'est développé en même temps que le jazz et le blues primitifs. Les artistes modernes de gospel ont aussi intégré des éléments de soul music. Le gospel se développa d'abord chez les afro-américains et les blancs du Sud, avant de conquérir le reste de l'Amérique et du monde.

Le début du 20e siècle voit surgir une véritable effervescence artistique pour les Noirs. Mais au début de ce siècle on ne peut pas encore véritablement parler encore de Gospel. Il est incontestablement une révolte musicale contre une Amérique raciste. C'est une expression de la souffrance des noirs récemment émancipés, mais encore sous l'hégémonie ségrégationniste blanche, particulièrement dans les états du Sud ; d'où une très forte migration vers les grandes villes du Nord (Chicago, Detroit, New York).

Gospel (Oh happy day ! - Quebec Celebration Gospel Choir)

Le Gospel fait référence à Jésus-Christ et aux apôtres, c'est-à-dire aux Evangiles, contrairement aux Negro spirituals qui évoquaient plutôt des personnages de l'Ancien Testament ("Joshua fit the Battle of Jerico" ; "Go down Moses"), etc. Les Gospel Hymns deviennent des Gospel Songs dont les bases sont à la fois simples et sophistiquées. Depuis les années 1870, les instruments sont de plus en plus présents aux offices : orgue, harmonium, instruments à cordes, claquements des mains et mouvements du corps.

Musique Gospel

Le Gospel comporte des quartets vocaux et des chanteuses de renom. Les quartets vocaux restent le phénomène le plus populaire du Gospel. Ils sont composés de deux ténors, un baryton et une basse. Cette polyphonie à quatre parties, également appelée Male Quartet s'est largement inspirée des Barbershop Singers, qui se réunissaient dans l'échope du coiffeur. L'harmonisation simple de ces quartets a la particularité de faire intervenir une voix au-dessus de la mélodie. Ces quartets vocaux sont plus spontanés, prennent plus de risque que les chœurs universitaires qui lassent à cause de leur rigueur, de leur côté conventionnel. D'où, un très grand succès. On peut citer l'un des plus connus, le Golden Gate Quartet lors de la période de l'Entre-deux-guerres.

Contact  - Participer  - Newsletter
Copyright © 2013-2017 - www.musicmot.com
Site en partenariat avec
pianoweb.fr et cadenceinfo.com